Nuances

Nuages XXI II – Acrylique sur toile – 100×70 cm

Cette peinture est un travail sur la lumière, et la richesse de ses nuances…
Il y eut une période de ma vie durant laquelle lorsque je me retrouvais à prendre plaisir à être au soleil, et à fermer les yeux pour profiter de sa chaleur, mon cerveau gâchait mon plaisir en anticipant un refroidissement soudain, un passage de nuage entre moi et le soleil… J’avais eu une expérience traumatisante, et j’avais intégré qu’une sensation agréable, ou tout autre tout autre petit ou grand bonheur, étaient forcément passagers. Et surtout que la chute, inéluctable, pouvait être très très brutale. En conséquence je redoutais le pire à tout moment.
Puis mon regard sur la vie et mon état d’esprit ont évolué : La chute – sur laquelle nous n’avons de toute façon pas de prise – n’est pas obligatoirement terrible… Et surtout les chutes peuvent être ‘digérées’ et nous font évoluer. Les nuances de la vie, les moments noirs ou gris apportent leur lot de richesses aussi. J’ai ainsi appris à ne plus craindre les nuages… Tout passe, y compris les moments compliqués et les malheurs.


This painting is a work on light, its richness and its nuances…
There was a period of time in my life during which when I was taking pleasure under the sun, while closing my eyes to make the most of its heat, my head was ruining my pleasure by anticipating a sudden drop in temperature because of a cloud between me and the sun… I went through a traumatic experience, and had integrated that a nice feeling, or any other kind of small or great happiness, would necessarily be temporary. And above all that the outcome, ineluctable, could be very very brutal. As a consequence I was fearing the worst at any time.
Then my perspective on life, and my state of mind evolved : the outcome -on which we don’t have any hold anyway – is not necessarily terrible. And most importantly outcomes can be swallowed and allow us to evolve. Nuances in life, dark or grey moments bring their share of riches too. I have then learned not to fear clouds anymore… Evrything fades away, including misfortune and hardship.

Union

Union – Acrylique et feuille d’or sur toile – 92×73 cm

Mon humanité végétale a besoin de présence, de rapprochement en ces temps de gestes barrières…. Alors il y a rapprochement.
Mon humanité végétale a besoin de lumière, de douceur et de sérénité en ces temps de frustration des interactions sociales… alors il y a de la lumière, de la nuance et du calme.
Bonne journée à vous !

My vegetal humanity needs presence, and get closer together in those times of preventive measures…. So trees get closer together.
My vegetal humanity needs light, softness and serenity in those times of frustration of social relationships… so there is light, shades and calm.
Have a nice day !

La tête dans les nuages / Head in the clouds

Nuages – Acrylique sur toile – 100×81 cm

Pour commencer cette année en douceur, je vous présente une nouvelle toile de ciel plein de nuages, de nuances, de dégradés.

Je dédicace ces nuages à tous ceux qui me suivent, qui ont été touchés par certains de mes tableaux, et en profite pour vous souhaiter une bonne nouvelle année – je crois que la vie se vit au jour le jour, avec plein de nuances de sentiments, des dégradés d’émotions, et des volutes de bons et de mauvais moments. Je vous souhaite de ressentir plein de sentiments (l’ingrédient de base), de vivre plein d’émotions (le sel de la vie), et d’embrasser les moments qui viendront se succéder dans votre vie (l’ingrédient surprise) avec paix et sérénité, et entouré des vôtres !


In order to softly start this new year, I present you my new artwork representing a sky full of clouds, shades and gradations.

I dedicate those clouds to those who follow my work, and that had been touched by my artwork, and I take advantage of the opportunity to warmly thank you and wish you all a happy new year – I believe that life must be lived one day at a time, with many shades of feelings, with full of gradations of emotions, and volutes of good and bad moments. I wish you to have the occasion to feel many feelings (the basic ingredient of life), to live many emotions (the salt of life), and to take in the moments that will come one after another (the surprise ingredient) peacefully and serenly, supported by family and friends !

Abstractions colorées / Coloured abstractions

Souvent on me demande combien de temps je mets pour faire un tableau. Voyons voir… Il y a le temps d’exécution, évidemment, mais pas seulement. Il y a en effet également le temps de l’inspiration et de la recherche, le temps des essais, le temps des erreurs et des mises au point, le temps des hésitations, le temps des moments de grâce, et le temps de l’organisation pour montrer mon travail. Bref il y a beaucoup plus que la simple exécution d’une peinture. Et là je suis dans le temps des essais, des envies sans arrières pensées. Alors je pars dans toutes les directions comme une noyée se débattant dans l’eau, et voici deux peintures abstraites, écumes de mes débattements :

Abstract A – Acrylique sur toile – 80×100 cm
Abstract B – Acrylique sur toile – 60×60 cm

I am often asked about how long it takes me to make a painting. Let’s see… there’s obviously the time for execution, but not only: there’s also time for inspiration and searches, time for trials, time for mistakes and clarifications, time for hesitations, time for graceful moments, time for showing my work. In other words an artwork is much more than a mere execution of a work. And now I am in time of trials, of wishes with no ulterior motive. So I take in all possible paths, like a drowning victim struggling in water, and here are two abstract painting, like foam as consequence of my displacements.

Mouvement / Move

Mouvement – acrylique sur toile – 92×73 cm

Si les Humains sont les maîtres de l’espace, les arbres sont les maîtres du temps – leur fusion mène à un résultat dansant dans le vent tout en tranquillité… les branches chahutées, les pieds ancrés dans le sol, un équilibre précaire indispensable au mouvement :autant d’ingrédients indispensables à une belle vie !


If Humans are masters of space, trees are masters of time – their fusion leads to a result quietly dancing in the wind… branches disrupted, feet anchored into the ground, a precaious balance vital to movement : all the ingredients vital to a nice life !

Témoin / Witness

Anthropomorphisme - 30x30 cm

Anthropomorphisme – Acrylique sur toile – 30×30 cm

Si j’étais une molécule d’eau, je pourrais vous raconter comment j’ai fait partie, durant ces dernières centaines de millions d’années, de nombre de corps vivants dans lesquelles j’étais indispensable, et comment j’ai voyagé au gré des vents, formant avec mes congénères des nuages, des mers, et des glaciers.

Si j’étais un arbre, je pourrais vous raconter comment je m’étends avec mes branches et mes racines, jusqu’à parfois former des forêts entières, avec des branches adaptatives incroyables, ayant des ADN différents de mon tronc. Je ne pourrais pas bouger, cependant je serais pluri-centenaire et aurais été témoin de tellement de choses…

Mais je ne suis qu’un être humain composé des milliards de molécules d’eau en transit permanent dans mon corps, qui finira en compost pour végétaux. Difficile de garder son arrogance quand on y songe, et pourtant nous les humains sommes tous ensorcelés : nous imaginons que nous pouvons maîtriser ce qui nous entoure, que nous sommes indépendants, que nous sommes spéciaux, que nous trouverons même selon certains la clé de la vie éternelle… alors que nous ne sommes qu’une partie d’un système qui nous dépasse complètement. Et si j’étais un arbre témoin de cela doté de réflexion, je crois que je serais sceptique sur la stratégie des humains !


If I were a water molecule, I could tell you how I managed to be part of numerous living bodies, during the last hundreds of millions years, in which I was essential, and how I travelled to the discretion of the wind, forming with my peers clouds, seas, and glaciers.

If I were a tree, I could tell you how I stretch myself with my branches and my roots, to the point of sometimes forming a whole forrest, with incredibly adaptative branches  having a DNA different from my trunk. I wouldn’t be able to move, however I would be several hundreds years old and would have witnessed to so many things…

But I’m only a human being combined of billions of water molecules in permanent transit in my body, body which will end up as compost for plants. Difficult to stay arrogant while thinking about it, nevertheless we human beings are cursed : we imagine that we can control what is around us, that we are independant, that we are special, that we will even find – according to some of us – the key to eternal life…  whereas we are only a part of a system that completely overwhelms us. And if I was a minded tree witnessing to this I guess I would be very at least very skeptical over the whole human strategy !

Rouge / Red

Ambivalence, Acrylique et bois sur toile – 81×100 cm

Rouge comme : la passion, le désir, la féminité, et aussi le diable. Ces références sont purement culturelles, mais semblent néanmoins si présentes et intriquées dans nos inconscients que j’ai souhaité les questionner à travers le mythe de la tentation originelle.

Dans Ambivalence, j’ai voulu souligner le fait que la notion de tentation ne naît pas de la suggestion féminine, mais uniquement de la personne qui regarde et qui est tentée. Les femmes sont, dans l’inconscient collectif, associées à la tentation : regardez à quel point les tenues féminines sont toujours un enjeu. Ici nous sommes face à un arbre, ayant un regard à la fois expressif et ambivalent. Le choix revient donc au spectateur d’interpréter le tableau dans un sens ou dans l’autre : est-ce une invitation à la tentation ? Et si le spectateur imagine la responsabilité de la tentation revenant à l’arbre, devrions-nous alors condamner tous les pommiers ?


Red like: passion, desire, feminity, and also devil. These references are purely cultural, but seem nonetheless so obvious and interwined in our unconscious that I intended to question them through the original temptation myth.

In this painting « Ambivalence », I underlined the fact that the notion of temptation doesn’t arise from the feminine suggestion, but only from the person who watches and is tempted. Women are, in the collective conscious, associated with temptation: see how women’s wearings are always an important issue. Here the spectator is facing a tree with a both expressive and ambivalent look. The choice is down to the spectator to interprete the painting in a way or another: Is it an invitation to temptation? And if the spectator imagines that responsability of temptation lies in the tree, should all the apple trees be condemned?

 

Hésitations

Aujourd’hui, deux divas, des jumelles, si proches et pourtant si différentes.
Au départ, le même croquis de base.
Dans un premier temps, sur une première toile, la volonté d’accentuer l’impression d’ancrage et d’énergie venant de la terre.
Dans un second temps, sur une deuxième toile, une envie impérieuse de légèreté, de force tranquille et d’équilibre, de souplesse et de dentelle : c’est l’Arbre Diva III.
Enfin, en conclusion de mes cheminements, des modifications apportées à ma première toile, qui devient l’Arbre Diva IV.

Le chemin peut parfois s’avérer plein d’hésitations et de repentis, mais c’est ce qui le rend passionnant et toujours différent.

Arbre Diva III – Acrylique et encre sur toiles- 92x73cm
Arbre Diva IV – Acrylique et encre sur toiles- 92x73cm

Today, two divas, twins, so similar and yet so different.
To begin with, a sketch as a common basis.
First, on a first canvas, the will to enhance the feeling of anchor and energy coming from the earth.
Second, on a second canvas, a pressing urge of lightness, of quiet strength and balance, of flexibility and laces : This is Diva Tree III.
Finally, as a conclusion to my thought process, I modify the first canvas, which becomes Diva Tree IV.

The long way can sometimes turns out to be full of hesitations and changes of direction, but that is exactly what makes it enthralling and always different.